Sorti de l’école de dessin Emile Cohl en 2001, Greg M illustre des livres pour enfants et publie régulièrement dans la presse jeunesse pendant une dizaine d’années. En 2013 c’est la rupture. Son travail prend une direction radicalement plus sombre et se concentre sur de nouvelles approches. L'illustrateur se mue en dessinateur contemporain.  

 

« Bad drawings for bad people » annonce l’artiste sur son site : le ton est donné. Un monde étrange se dévoile. Les personnages sont écorchés, hybrides, la nature se fait sourde et inquiétante. Souvent une pointe d’humour se glisse dans les compositions. De l’humour noir, bien sûr.

 

Car c’est bien en noir et blanc que se dessinent les contours de cet univers. De multiples techniques sont utilisées : du dessin, de la gravure, mais aussi du collage et de la carte à gratter. Le trait est précis, le travail documenté.